Faire évoluer son établissement en éco-structure

Les centres de loisirs, les établissements scolaires, les espaces de vie sociale, les centres sociaux font partie de ces structures qui accueillent un public enfant ou adulte avec pour un de leurs objectifs d'apprendre à vivre ensemble.

Or, aujourd'hui, vivre ensemble n'est plus uniquement une question sociale ou économique mais aussi une question environnementale. C'est là tout l'enjeu du développement durable !

Schéma du développement durable Par VIGNERON — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5333992

Je propose un accompagnement pour ces structures selon les étapes suivantes :

  • Étape 1 : comprendre soi-même les causes et les conséquences du dérèglement climatique et ce que ça implique sur le vivre ensemble aujourd'hui, en jouant à la Fresque du Climat (3h)

  • Étape 2 : évaluer les points forts et les points faibles de la structure au regard de ce qui a été appris lors l'étape 1 (3h)

  • Étape 3 : choisir 3 axes de travail pour le court, le moyen et le long terme en définissant les premières actions possibles (3h)

  • Étape 4 : définir la gouvernance pour établir une bonne communication à l'intérieur de l'équipe salariée d'une part mais aussi entre l'équipe salariée et les bénéficiaires pour optimiser les actions définies lors de l'étape 3 (3h)

Chaque étape est espacée de la précédente d'une semaine minimum et d'un mois maximum.

Mon accompagnement peut ensuite se prolonger selon les axes de travail choisis.

Ils me font confiance

J'accompagne ainsi l'équipe d'animation du centre de loisirs de l'association ADELIS à St Siméon de Bressieux.

Depuis deux ans, ils ont choisi de travailler en particulier sur l'alimentation. Ils animaient déjà des ateliers cuisine avec les enfants. Mais à la suite de la sensibilisation au développement durable, ils ont choisi la première année de faire beaucoup plus attention aux produits qu'ils achetaient en privilégiant le local de saison, si possible bio. Le marché étant le mercredi matin dans leur commune, ils avaient décidé d'y emmener régulièrement les enfants (cette action est en veille à cause des protocoles sanitaires actuels).

La deuxième année, ils ont choisi de prolonger cette action sur l'alimentation en créant leur propre potager. Cela a commencé par la création de parcelles sans labour avec la méthode de la culture en lasagne (merci les vers de terre). Nous avons aussi installé un composteur pour les déchets de cantine, que ce soit ceux du centre de loisirs mais aussi ceux de la cantine scolaire. Lorsqu'il fonctionnera bien, il sera aussi accessible aux familles et aux voisins.

retrait du scotch du carton
on ajoute de la tonte
ensuite un peu de crottin
récolte de broyat
on finit par une couche de broyat
3 parcelles avec la technique de la culture en lasagne
on complète avec des feuilles mortes
on remplit la réserve de matière sèche
le composteur près des parcelles
article dans le Dauphiné Libéré le 09/12/2020