Accompagner

des sites de compostage partagés

Composter ses déchets de cuisine lorsqu'on a un jardin, c'est plutôt facile. Par contre, sans jardin, c'est un peu plus ardu. Il y a la solution du lombricompostage qui revient à élever des vers de compost chez soi. Cette pratique est beaucoup plus délicate. Les vers ne peuvent pas tout manger (dans le composteur au fond du jardin, les vers ne sont pas les seuls acteurs du compostage). Il faut être attentif à la température et à l'humidité. Et il faut être prêt à avoir des animaux de compagnie un peu particulier.

Alors comment faire ?

L'idéal est de se regrouper avec des voisins pour créer un site de compostage au bas de son immeuble ou dans son quartier. Dans le même esprit, les cantines scolaires ou périscolaires peuvent valoriser leurs déchets de cuisine et les restes de repas. Cela peut même faire partie d'un beau projet pédagogique comme c'est le cas dans le projet que j'accompagne avec le centre de loisirs de l'association ADELIS à St Siméon de Bressieux.

le bac de compost et de matière sèche.JP
bac de maturation.JPG
cuillère dans le compost.JPG
compost tranféré pour maturation.JPG