Lancement de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets

Aujourd'hui, samedi 21 novembre 2020, débute la 11ème Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD). Fondée en 2009, la SERD dure neuf jours et a lieu lors de la dernière semaine complète de novembre, du samedi au dimanche. Ce projet est soutenu par le programme de la Commission Européenne LIFE+.


Pour comprendre le besoin de réduire notre production de déchets, il me semble important de comprendre ce que sont nos déchets.

En 2017, la France a produit environ 326 millions de tonnes de déchets, soit 4,9 tonnes par habitant ! Ils se répartissent en :

  • 224 millions de tonnes (soit 3 400 kg par habitant) de déchets de construction ;

  • 63 millions de tonnes (soit 900 kg par habitant) de déchets d'entreprises et de collectivités (hors déchets de construction et de déchets assimilés aux déchets ménagers collectés par les services publics) ;

  • et 39 millions de tonnes (soit 580 kg par habitant) de déchets des ménagers et assimilés (DMA) collectés par les services publics.

Ces déchets sont en partie recyclés : 66% sont recyclés ou utilisés en remblais et 6% sont valorisés énergétiquement (production d'électricité et/ou de chaleur). Ainsi le recyclage approvisionne 67% de l'industrie papetière française, 49% de la sidérurgie et 56% de l'industrie du verre.


Pour ce qui nous concernent plus directement dans nos maisons, les 39 millions de tonnes de déchets ménagers et assimilés (DMA) se composent de :

  • 37,4% de déchets collectés en déchèterie (hors encombrants et déchets verts)

  • 44% d'Ordures Ménagères Résiduelles (OMR)

  • 13,4% de déchets en collecte séparée (le tri sélectif des papiers et emballages recyclables et parfois des déchets organiques)

  • 5,2% d'encombrants et déchets verts

Et plus en détails, nos Ordures Ménagères Résiduelles (OMR) se composent de :

  • 32,8% de déchets putrescibles (qui pourraient donc être compostés)

  • 15% de papiers/cartons (dont une partie pourrait certainement être mise au recyclage)

  • 23,4% de plastiques/verre/métaux (même commentaire que pour les papiers/cartons)

  • 16,9% de textiles et textiles sanitaires

  • 11,9% d'autres composants

Tous ces chiffres sont issus de l'ADEME, l'Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (maintenant appelée Agence de la Transition Écologique mais l'acronyme ne fonctionne plus...) : Déchets chiffres-clés, édition 2020, ADEME .


Avec la représentation graphique ci-dessous, nous observons que les ménages ne sont pas les plus gros producteurs de déchets avec 12% de déchets ménagers et assimilés et seulement 5,28% d'ordures ménagères résiduelles.


Donc est-ce vraiment utile de chercher à réduire notre production de déchets à la maison alors que ceux qui produisent le plus, ce sont les entreprises, me direz-vous ?

Tant qu'on reste à juste mieux trier ses déchets pour réduire ses OMR, on peut à juste titre se poser la question de l'impact sur la gestion globale des déchets et sur l'environnement. En effet, trier pour recycler implique le fonctionnement d'entreprises supplémentaires qui vont produire des déchets et consommer des ressources naturelles.


Par contre, si on commence à éviter de créer un déchet, cela implique en général qu'on évite de produire un objet fabriqué par au moins une entreprise qui donc elle-même produira moins de déchets tout en consommant moins de ressources naturelles. Cela induit aussi moins de transport et moins de commerces (parfois pas vraiment de première nécessité ;) ). Donc ça peut induire moins d'emplois, moins de PIB. Mais la bonne santé de notre société se résume-t-elle à son fonctionnement économique ? Et oui, vous voyez, se poser des questions sur notre production de déchets, cela peut nous faire poser beaucoup d'autres questions !

Nous essaierons donc au cours de la semaine de changer notre regard sur nos déchets. En général, on les voit comme la fin d'une histoire sans s'être trop préoccupé du début de cette histoire. Mais nos déchets sont-ils vraiment une conclusion ? Et si on cherche à modifier cette fin, qu'est-ce que ça implique sur le début ?


Pour guider mes articles les jours qui viennent, je vais m'appuyer sur la règle des 3R (voire même des 5R) qui régit la vie des pratiquants du zéro déchet. Ces R sont en général présentés dans cet ordre-là :

  1. Réduire, développé en :

  2. Refuser tous les produits à usage unique et privilégier les achats sans déchet (comme le vrac)

  3. Réduire la consommation de biens

  4. Réutiliser (en réparant ou en transformant) tout ce qui peut l'être

  5. Recycler, développé en :

  6. Recycler tout ce qui ne peut pas être réutilisé

  7. Composter (Rot en anglais) tous les déchets organiques

Mais pour ma part, je vais vous les présenter dans le sens inverse :

  • Lundi 23 novembre : un premier article sur le recyclage, en particulier du papier, ma matière préférée :)

  • Mardi 24 novembre : un deuxième article sur le compostage et les techniques au jardin pour ne plus emporter ses déchets verts à la déchèterie

  • Mercredi 25 novembre : un troisième article sur la réparation et la réutilisation pour vous parler du Répar'Kfé de l'association ADELIS et de différents créateurs de mon territoire qui, comme moi, aiment bien transformer différents matériaux de récupération

  • Jeudi 26 novembre : un quatrième article pour donner différentes adresses pour acheter en vrac ou des produits de remplacement au tout jetable

  • Vendredi 27 novembre : un cinquième article pour parler des alternatives à l'achat de produits neufs et à l'achat tout simplement

5 jours pour 5 R. En espérant que ces articles vous plairont et que vous m'en demanderez d'autres ;)


En attendant, je vous donne rendez-vous demain, dimanche 22 novembre, dans les rues de votre commune (et plus précisément dans la mienne, Saint Siméon de Bressieux) pour ramasser pendant une heure dans un rayon de 1km autour de chez nous les déchets qui traînent . Prenez vous en photo avec votre récolte, postez la sur votre réseau social préféré avec le hashtag #nettoietonkm et/ou envoyez la moi sur charlotte.barbut@gmail.com . L'idée est de créer un mur de photos de ce nettoyage collectif individualisé, pour ma commune en priorité.

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Du papier à l'arbre

Charlotte Barbut - 38870 Saint Siméon de Bressieux

tél : 06 31 20 91 42

charlotte.barbut@gmail.com

​​

SIRET 888 006 640 00013

  • Facebook Clean
  • LinkedIn Social Icône

Créé avec Wix.com