top of page

Comment démarrer un lombricomposteur ?

Depuis le 1er janvier de cette année, la loi AGEC nous impose le tri à la source de nos biodéchets. Très bien. Mais qu'en faire ?


Lorsqu'on a un espace extérieur enherbé pas trop petit, il est assez facile d'y installer un composteur. Mais lorsque ce n'est pas le cas, les choses peuvent se compliquer. Premier réflexe à avoir : se renseigner auprès de la collectivité en charge de la collecte de vos déchets. C'est elle qui doit vous fournir une solution. Selon les territoires, il peut s'agir de votre communauté de communes (ou d'agglomérations ou urbaine) ou d'un syndicat intercommunal dédié à la gestion des déchets ménagers.


Plusieurs solutions sont possibles et cumulables :

  • des sites de compostages partagés dans les quartiers ou en pied d'immeubles,

  • la collecte pour composter ou méthaniser en site industriel ou en coopération avec des agriculteurs,

  • la distribution ou vente de composteurs individuels ou de lombricomposteurs.


Pour ma part, je possède déjà deux composteurs dans mon jardin depuis une douzaine d'années. Mais je viens de me procurer un lombricomposteur pour vous expliquer comment le démarrer et s'en servir et montrer la vie de mes amis les lombrics sur mes stands et lors de mes animations.


Du papier à l'arbre - un lombricomposteur qui se fond dans le décor

Et vous savez quoi ? Sans le faire exprès, j'en ai acheté un d'occasion qui se fond dans le décor de ma cuisine - salle à manger. Qu'en pensez-vous ?


Première question qu'on peut se poser : Pourquoi un lombricomposteur ressemble à une tour ?

Sur la photo, on observe que mon lombricomposteur possède 4 niveaux : un niveau "rez-de-chaussée" équipé d'un robinet et 3 niveaux "étages" fermés d'un couvercle.

Chaque "étage" dispose d'un fond perforé et d'un rebord à mi-hauteur sur lequel reposera l'"étage" supérieur lorsque vos biodéchets atteindront ce rebord. Le fond perforé de l'"étage" supérieur sera en contact avec vos biodéchets et le lombricompost en cours de formation dans l'"étage" du dessous. Ainsi les lombrics peuvent monter à l'"étage" supérieur lorsqu'ils n'ont plus rien à manger à leur "étage". Par contre, à l'installation du premier "étage", pour éviter que les lombrics tombent au "rez-de-chaussée", on installe du papier journal ou du carton au fond du premier "étage" avant d'y installer les lombrics.

Dernière utilité des fonds perforés : les jus produits s'écoulent au "rez-de-chaussée" et peuvent être récupérés grâce au robinet. Dilués à 10%, ces jus sont de très bons engrais foliaires.



Deuxième question : Où vais-je trouver des lombrics ?

Certains vendeurs de lombricomposteurs fournissent les vers à l'achat. Mais si vous vous procurez un lombricomposteur sans vers, je vous invite à vous renseigner auprès de vos voisins ou connaissances si certains n'en possèdent pas dans leur composteur ou lombricomposteur pour démarrer le vôtre. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez aussi chercher des donneurs près de chez vous sur le site plus2vers.com . A noter qu'il vous faut des vers épigés eisenia foetidia, qui vivent toujours en surface et non des vers de terre anéciques et endogés qu'on trouve dans la terre.

Pour ma part, j'en ai récupéré directement dans mon composteur en cours de maturation, bien actif en ce moment.


Troisième question : Que mangent les vers de lombricomposteur ?

Si vous vous équipez d'un lombricomposteur, c'est pour valoriser vos biodéchets, ne plus les jeter à la poubelle. Toutefois, il faut être vigilant sur quels biodéchets et comment.


Dans un lombricomposteur, vos vers vont apprécier :

  • les épluchures et restes de fruits et légumes (sauf tous ceux qui sont vermifuges, donc l'ail, l'oignon, l'échalote, le poireau et aussi les agrumes, trop acides)

  • les feuilles de thé ou tisanes infusées et le marc de café

  • les sachets de thé ou tisanes et les filtres à café déchirés en morceaux

  • les coquilles d’œufs écrasées en petits morceaux

  • du carton brut déchiré en petits morceaux (rouleaux d'essuie-tout ou de papier-toilette, boîtes à œufs, cartons d'emballages pas ou peu imprimés)

  • éventuellement les tailles ou feuilles et fleurs sèches de vos plantes d'intérieur, à condition qu'elles ne soient pas malades et non traitées avec des produits chimiques


Ils les apprécieront d'autant plus que vous les couperez en petits morceaux. Je vous recommande aussi de leur laisser toujours une "couverture" humide sur eux pour qu'ils restent bien au noir et que leur écosystème ne se dessèche pas.


Par contre, ils n'apprécieront pas :

  • vos restes de viande et poisson

  • vos restes de produits laitiers

  • vos restes de plats en sauce

  • les os, les arêtes, les coquilles de coquillages, les coquilles de noix



Dernière question : Où vais-je installer mon lombricomposteur ?

Nos chers lombrics aiment vivre aux alentours de 20°C, donc il est préférable d'installer votre lombricomposteur à l'intérieur de votre logement. Évitez le balcon où il risque de faire trop chaud en été et trop froid en hiver, à moins de lui prévoir une couverture isolante. Si vraiment vous avez du mal à imaginer cohabiter avec ces nouveaux animaux de compagnie, vous pouvez éventuellement l'installer dans votre garage ou votre cave mais cela risque d'être moins pratique pour y déposer vos épluchures à chaque repas. Et je vous assure, si vous respectez bien les règles de vie d'un lombricomposteur, vous n'aurez pas de mauvaises odeurs et vos colocataires resteront bien sagement dans leur logement. Dans l'absolu, ils n'ont aucun intérêt à en sortir, n'aimant pas la lumière et se desséchant très vite.


Si vous avez d'autres questions auxquelles je n'ai pas pensé, n'hésitez pas à me les poser à charlotte.barbut@gmail.com


Commentaires


Posts à l'affiche
Revenez bientôt
Dès que de nouveaux posts seront publiés, vous les verrez ici.
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page